bdominoplastie
  • 39
  • 0

L’abdominoplastie ou la plastie abdominale est une chirurgie plastique qui permet de remodeler la région abdominale pour un résultat flatteur et harmonieux. La chirurgie de l’abdomen est un domaine très spécialisé, et c’est pourquoi nous vous proposons de vous présenter ici les différentes étapes d’une abdominoplastie.

L’abdominoplastie : quel intérêt ?

L’abdominoplastie peut répondre à des besoins esthétiques, mais également au besoin de redonner du tonus à une peau abîmée par le grand âge ou par une perte de poids considérable. Le but de cette intervention est également de redraper les muscles abdominaux et de retendre la paroi musculaire. La plastie abdominale vise alors à redonner du galbe à la taille en retirant la peau flasque disgracieuse au niveau de l’abdomen tout en éliminant l’excès de graisse par le biais de la lipoaspiration

En somme, cette intervention chirurgicale est recommandée pour retendre la peau et redonner de la force et de la tonicité au muscle. C’est la solution idéale pour retrouver un ventre plat et une peau sans vergeture ni cicatrice antérieure. 

Lisez également : Votre séjour médical en 8 questions

La préparation avant la chirurgie esthétique abdominale

La préparation avant une abdominoplastie est un élément essentiel pour une réussite optimale de la chirurgie. Elle consiste en un examen physique, ainsi que la réalisation d’un bilan sanguin et d’une radiographie de l’abdomen. Mais, bien avant, il faut choisir un chirurgien spécialisé dans la chirurgie esthétique abdominale.

Pour s’en sortir de la meilleure manière possible, il est important de choisir un chirurgien qui dispose d’une expérience précieuse, ainsi que des compétences pour réaliser une chirurgie parfaite. Une fois que vous avez choisi un chirurgien, il faudra en discuter avec lui pour qu’il puisse établir un plan de traitement optimal. Il faudra donc prendre le temps de poser toutes les questions qui peuvent vous traverser l’esprit concernant la chirurgie.

Le chirurgien pourra vous expliquer clairement les risques et les inconvénients de la chirurgie abdominale, ainsi que les avantages et les conséquences positives. Il vous posera également un certain nombre de questions afin de connaître votre état de santé et vos objectifs. Il est à noter que si vous êtes fumeur, il est nécessaire d’arrêter de fumer minimum 15 jours avant la chirurgie et il faut attendre 15 autres jours avant de reprendre la consommation du tabac afin d’optimiser le processus de guérison. 

L’abdominoplastie : les étapes de la chirurgie

Après que le chirurgien ait étudié les différentes options qui s’offrent à vous, il établira un plan de traitement adapté à votre cas. Il peut choisir entre une abdominoplastie complète, une mini-abdominoplastie ou une abdominoplastie sans liposuccion. La chirurgie abdominale peut être réalisée sous anesthésie générale ou locorégionale. C’est le chirurgien qui décide de la méthode d’anesthésie la plus appropriée. Dans tous les cas, il vous faudra être hospitalisé pendant 1 jour. Le résultat final sera visible après 3 à 6 mois.

A découvrir : La liposuccion pour des jambes fines et bien dessinés

– L’abdominoplastie complète 

L’intervention chirurgicale se déroule en 5 étapes clés. D’abord, le chirurgien réalise des incisions au niveau de la ligne pubienne et de l’ombilic. Dans la deuxième phase, le praticien aspire les surplus graisseux qui se trouvent dans cette partie de la ventre ainsi que dans les hanches. La troisième étape consiste à retirer la peau qui se trouve entre la ligne sus-pubienne et l’ombilic. Ensuite, le chirurgien redrape la peau située au-dessus de l’nombril vers le bas (jusqu’à la ligne sus-pubienne). Finalement, il cicatrise les incisions et place des lames en silicone ou des drains sous la peau. Ces derniers seront retirés avant de quitter la clinique. 

– La mini-abdominoplastie 

Comme son nom l’indique, la mini-abdominoplastie est moins intrusive que la abdominoplastie. En effet, l’intervention consiste à retirer l’excès cutané situé au-dessus du pubis et l’excès graisseux situé sous l’ombilic. L’intervention peut être comparée à un mini-lift abdominal. Contrairement à l’abdominoplastie complète, la mini-abdominoplastie ne vise pas à resserrer le muscle abdominal et se fait donc sans transposition de l’ombilic. 

– L’abdominoplastie sans liposuccion

L’abdominoplastie sans liposuccion se déroule de la même manière qu’une abdominoplastie sauf que le chirurgien n’enlève pas de graisse de l’abdomen. Cette intervention est donc destinée à retirer l’excès cutané et à réparer les muscles endommagés. 

Quels sont les risques d’une abdominoplastie ?

Comme toute intervention chirurgicale, une abdominoplastie comporte des risques. Ceux-ci sont nombreux et les complications peuvent survenir après l’intervention mais également pendant le temps opératoire. Les complications pendant l’opération sont notamment la phlébite et l’embolie pulmonaire. Ces deux complications peuvent être évitées par la prise d’injection anticoagulante juste après l’intervention.

Après l’opération, il n’est pas rare de remarquer l’apparition d’hématomes. Toutefois, on peut rarement enregistrer des cas de nécrose postopératoire surtout chez les patients fumeurs ou ceux qui consomment beaucoup d’alcool. Il est donc impératif de bien suivre les instructions du chirurgien et de choisir un centre de chirurgie plastique fiable afin d’éviter les complications ou d’intervenir rapidement en cas d’apparition. 

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *