implant dentaire
  • 6
  • 0

Les interventions chirurgicales dont la pose d’implant dentaire sont devenues une procédure de routine. La pose d’un implant dentaire est la solution optimale lorsque la racine naturelle d’une dent ne peut plus être sauvée. Il s’agit d’une racine artificielle en titane qui s’insère puis se fixe dans l’os de la mâchoire et se complète ensuite par une couronne ou un bridge. Avec l’équipement approprié et la compétence professionnelle suffisante, cette procédure s’effectue en toute sécurité, sans douleur et avec un taux de succès élevé. Durable et confortable, l’implant dentaire passe tout à fait inaperçu ainsi qu’il permet de sourire sans aucun complexe. Découvrez comment se déroule la procédure de la pose d’implant dentaires.

Les avantages de l’implant dentaire 

L’implant dentaire est considéré comme la seule option thérapeutique qui est capable d’imiter complètement une dent de la racine à la couronne. Cette solution présente de nombreux bienfaits par rapport aux autres solutions prothétiques en dentisterie.

  1. Une fiabilité à long terme

Un implant dentaire  est fiable avec des taux de succès très importants. En fonction de différents facteurs liés au patient tels que l’état de santé, l’ hygiène bucco-dentaire…, au système implantaire utilisé et à l’expérience du chirurgien, le taux de succès en implantologie varie.  Pour le jeune qui a fait un implant dentaire, il est très vraisemblable de garder l’implant toute la vie.

  1. Une restitution de l’esthétique et de la fonction

L’avantage majeur d’effectuer l’implant dentaire est bien entendu de remplacer la ou les dents manquantes tout en rétablissant ainsi le sourire. Il a un rôle esthétique. L’implant dentaire présente également un rôle fonctionnel en rétablissant la mastication et la nutrition. D’ailleurs, le confort que le patient ressent lors de la mastication est le même avec un implant qu’avec une dent naturelle.

  1. Une préservation de l’intégrité de la mâchoire

La perte dentaire a certainement un impact négatif : elle entraîne la résorption progressive de l’os de la mâchoire. La pression exercée sur les dents se transmet automatiquement à l’os de la mâchoire, lorsqu’on mastique ou qu’on déglutit. Le placement d’un implant dentaire permet donc de rétablir la stimulation mécanique de l’os jadis exercée par la dent. Il transmet l’effort et préserve l’intégrité de l’os de la mâchoire comme une dent naturelle.

Les étapes de pose d’un implant dentaire

1/ Faire un examen pré-implantatoire 

Avant de passer à l’action, il faut passer par une étape décisive là où le spécialiste s’occupe de prendre connaissance des antécédents médicaux du patient tout en procédant à un examen dentaire complet. L’état buccodentaire du patient doit être exempt du moindre risque d’infection qui pourrait entraver la pose de l’implant dentaire. Ensuite, le spécialiste réalise une radiographie en 3D pour visualiser l’endroit où l’implant dentaire va être fixé. Cela leur permet d’avoir une parfaite vision de la structure osseuse de la partie maxillo-faciale. Si l’intervention est confirmée, le praticien prescrit au patient une ordonnance préopératoire avec antidouleurs, antibiotiques et bain de bouche.

2/ Réaliser la pose de l’implant dentaire

Dans un environnement parfaitement stérile, la pose de l’implant dentaire s’effectue sous anesthésie locale, là où le chirurgien incise la gencive afin d’ accéder à l’os. Il perce un trou pour insérer l’implant et puis il suture la gencive. Une fois l’opération terminée, le chirurgien passe à l’étape essentielle de la cicatrisation qui est l’ostéointégration. Cette phase peut durer plusieurs mois afin que l’implant dentaire s’intègre à l’os alvéolaire et les tissus osseux et gingivaux cicatrisent. 

Afin de garantir que la soudure se déroule sans accroc, il faut suivre quelques consignes postopératoires tels que  :

– Eviter les boissons et les aliments chauds pendant deux jours après l’intervention

– Utiliser une brosse à dents postopératoire

– Appliquer un sac de glace pour diminuer le gonflement 

– Manger des aliments mous pendant la première semaine de l‘implant dentaire

– Suivre la prescription médicale.

3/ Mettre en place une couronne ou un bridge

Après trois mois de l’implant dentaire, le chirurgien vise un pilier sur l’implant bien intégré à l’os. Il peut ainsi ajouter un bridge ou une couronne en céramique. Il s’agit des prothèses qui sont fabriquées sur mesure à partir d’une empreinte préalablement prise. Elles sont imperceptibles et parfaitement assorties aux dents naturelles. Le spécialiste ici garantit au patient que le résultat convient tant au niveau esthétique qu’au niveau du confort. 

Conseils pour prendre soin de son implant dentaire

La durée de vie de la pose dentaire est d’au moins 15 ans.  Toutefois, il est crucial d’avoir une hygiène buccodentaire irréprochable afin de prolonger sa longévité. Il faut effectuer un brossage régulier après chaque repas, une soie dentaire, des visites de contrôle tout en évitant le tabac.

En cas de négligence, une inflammation gingivale peut être déclenchée, autour de l’implant provoquée par des bactéries. Si cette inflammation n’est pas traitée à temps, le tissu osseux peut être impacté, ce qui peut causer le déchaussement de l’implant dentaire. Si vous suivez toujours les bonnes pratiques d’hygiène buccodentaire, vous pouvez garder ce dispositif à vie.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *